La SNCF joue avec la sécurité

Publié le par Gérard PIEL

 

Une nouvelle fois, les usagers de la SNCF ont été victimes de sa politique d’économie et de suppression d’emploi. La direction de la SNCF appliquant les directives du gouvernement, continue sa casse du service public.

Guillaume Pepy en  bon petit gestionnaire libéral n’a que faire des usagers du rail ni des conseillers régionaux qui investissent des millions d’euros sans pouvoir constater la moindre amélioration.

Une rupture de caténaire et tout s’arrête sur le réseau.

L’entretien et la maintenance des équipements se fait à minima, en voici la preuve.

nb cheminots

maintenance

 

Chaque mois 175 incidents de sécurité sont recensés. La sous-traitance est devenue la règle et la politique dite  « du risque calculé » est la norme. Il est fini le temps où le réseau SNCF était le plus sûr au monde !

Après la catastrophe de Brétigny, Guillaume Pepy a déclaré « Après un évènement comme Brétigny, une entreprise a trois possibilités : la responsabilité, le silence ou le déni. » Lui-même devrait en tirer toutes les conséquences. 

Publié dans Transports

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

moulinet 16/10/2013 16:24


Il faut raison garder. Ce que montre ce graphique c'est que de 2002 à 2011 on a supprimé plus de 27000 cheminots. C'est l'UMP pas le gouvernement actuel. La gauche a tant à faire que l'on doit se
montrer indulgent et patient. Car à s'en prendre au gouvernement actuel  à tout bout de chant on favorise le FN et l'UMP hélas.