La vérité sur l’emploi à Antibes et la CASA

Publié le par Gérard PIEL

 

Il ne se passe pas une semaine sans que Jean Leonetti, UMP, maire d’Antibes et président de la CASA et du SYMISA, ou Marc Daunis, PS, sénateur – maire de Valbonne, vice-président de la CASA et du SYMISA, ne se félicitent de la bonne santé de l’emploi dans notre agglomération.

Nous serions, tel le village d’Astérix, épargnés par les affres du chômage. Cela grâce aux Dupont et Dupont de la politique locale, nous vivons dans le monde de Bisounours.

Et bien tout cela est faux. Non seulement la CASA dont Sophia Antipolis subit comme tout le territoire la régression économique commencée avec la droite et qui se poursuit avec Hollande et le PS mais notre agglomération est plus touchée que la France, que la Région Provence-Alpes Côte d’Azur et que le département des Alpes-Maritimes !

 

Voici les chiffres et les pourcentages de la casse sociale 

Ce sont les données de la Maison de l’emploi présidée par Francis Perugini, adjoint au maire d’Antibes, donc dignes de foi :

D’octobre 2012 à octobre 2013 l’évolution du nombre de demandeurs d’emplois a été

 

Oct. 2012

 Oct. 2013

%

CASA

12 207

13 406

+9,8

Département 06

78 058

85 651

+9,7

PACA

398 392

426 0577

+7,1

France

4 662 000

4 977 000

+6,8%

 

▪ Les demandeurs d’emploi de longue durée (+ d’un an) ont augmenté de 20,9% =4 547

▪Les seniors demandeurs d’emploi +11,8% = 3 352

▪Les moins de 25 ans +6,8% = 1 857

▪Le nombre de salariés du commerce et du bâtiment et travaux publics est en forte diminution :

Commerce – 0,8%  et le BTP -2,8%

 

▪La disparition des CDI (Contrat à Durée Indéterminée)

Au 3e trimestre 2013, il y a eu 21 226 déclarations uniques d’embauche et 82% sont des CDD

 

Si vous souhaitez prendre connaissance de la totalité du dossier de la MDE, cliquez ICI.

Malheureusement, notre agglomération n’est pas épargnée par la catastrophe sociale du libéralisme qu’il soit façon Sarkozy ou social façon Hollande. La plupart du temps les salariés sont considérés comme des variables d’ajustement y compris dans les services publics, y compris par la commune d’Antibes où plus de 300 postes sont vacants.

Pendant ce temps les actionnaires ont touché les dividendes de 2013 battant une nouvelle fois des records de profits.

 

Il est grand temps de changer ce monde où le capital domine tout !

Commenter cet article