Le 4 septembre, journée d’espoir

Publié le par Gérard PIEL

P1000183

14h – Nice, place Garibaldi, les militants arrivent avec drapeaux et calicots mais aussi de simples citoyens, des familles rassemblés pour une action humaine, républicaine et solidaire.


Ciotti – Estrosi, les Dupont – Dupont de la xénophobie locale peuvent toujours déverser leurs lieux communs racistes le peuple est là dans la rue, solidaire face à la politique pétainiste d’un gouvernement corrompu qui cherche son salut dans le tout sécuritaire.P1000202

 

 

 

 

 


Cet après-midi là notre Marseillaise avait retrouvé tout son sens, celui de la révolution.

P1000196
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

18h30 – Antibes, deux cent personnes rassemblées et attentives pour un débat organisé par le PCF de la CASA avec le NPA, la Gauche Unitaire, le PS, la CGT, le POI, la FSU, ATTAC, AGV et des citoyens qui exigent de la gauche un vrai programme en rupture avec le libéralisme qu’il soit social ou ultra !
Des jeunes, des vétérans et une volonté exprimée toute la soirée y compris autour de l’aïoli géant et jusqu’à tard dans la nuit « une réelle alternative à gauche ».
Battre la droite, virer le petit président, empêcher la casse sociale, on est tous d’accord mais quel projet et quel travail en commun ?

 

P1000209P1000207

Commenter cet article

GERARD PERRIER 05/09/2010 17:09



 Gérard , ..espérons que ce mouvement de renouveau (depuis 2002 notent les journalistes c'est une première...) débouche sur un mouvement populaire qui cette fois ne laissera pas faire un
"remake" de 1983 et suites...en 2012 !


J'essaie de persuader ici et là qu'il faut un "front de gauche "élargi..A LA BASE et pas seulment un cartel au sommet..fut-il départemental .Amitiés.GP