Le Nouvel ’observateur hebdo de droite ?

Publié le par Gérard PIEL

Il y a longtemps, j’étais abonné au Nouvel Observateur, ce journal avait de la tenue et après Mai 68 il amenait sa contribution politique, culturelle, clairement à gauche. J’ai arrêté sa lecture quand son positionnement pro-israélien a été patent.

 

Avec Internet, m’arrivent quelques fois des articles du journal du millionnaire Perdriel, par ailleurs propriétaire du groupe SETMA (sanybroyeur). Son directeur, Denis Oliverne vient du groupe Lagardère. Avec son rédacteur en chef, Laurent Joffrin, l’équipe dirigeante du Nouvel’obs porte l’idéologie libérale. Un des « chiens de garde » officiant dans cet hebdo a été commis à l’anti Mélenchon primaire. Serge Raffy, c’est son nom, explique que Jean-Luc Mélechon est le candidat des bobos ! Raffy en connaît un morceau car sa description est plutôt détaillée.


Les 100 000 participants à la re-prise de la Bastille le 18 mars seront heureux d’apprendre qu’ils dinent dans les restos à la mode, Raffy a titré son torchon : « Mélenchon piège à c.. » Il faut dire que là aussi il en connaît un rayon !


Décidemment la lutte des classes est toujours vivace et c’est le triste constat que n’importe qui peut s’octroyer le titre de journaliste, sans vergogne avec juste ce qu’il faut de déférence pour son patron.


Raffy et Christophe Barbier, son alter ego à l’Express, sont plus vrais que nature ! Avez-vous vu le film « les nouveaux chiens de garde » de Gilles Balbastre ? Ce sont eux ou leurs frères…


Dans cet article apparaît bien le mépris pour le peuple, le cynisme de ceux qui savent, de ceux qui se cooptent depuis des années, lui aussi a peur et il a raison.
Alors si vous croisez un Raffy, un Barbier ou un de leurs émules, marchez dedans du pied gauche… ça porte bonheur !

Commenter cet article