Le rendez-vous avec le sous-préfet délégué à la politique de la ville

Publié le par Gérard PIEL

Monsieur Fassile, sous-préfet délégué à la politique de la ville compétant sur les questions de logement et donc des expulsions, devait recevoir vendredi dernier une délégation d’élus communistes afin de travailler sur cette question ainsi que sur celle des salariés sans-papiers.

Le rendez-vous de 14h a été annulé à 9h !

Qu’importe la centaine de familles (91 exactement) en attente de réponse concernant leur logement, qu’importent les expulsions sans relogement prévues cette semaine, qu’importent les solutions que nous souhaitions lui proposer !
Quant aux sans-papiers, on ne peut pas dire que c’est le souci prioritaire des services de l’état.

A l’orée de la saison estivale, restaurants, hôtels, travaux publics et bâtiment emploient des centaines d’esclaves modernes mais comme le dit le grand patronat « il faut que l’économie tourne. »

J’ai communiqué par fax la liste des familles en grande précarité de logement en demandant de suspendre les expulsions pendant les dix jours d’attente du nouveau  rendez-vous. (voir le courrier)
Mais peut-être que d’ici la fin de la semaine et le sommet franco-africain qui sera honoré de la marche des sans-papiers, c’est le sous-préfet qui aura besoin de nous parler ?

Publié dans Logement

Commenter cet article