Libérons le littoral

Publié le par Gérard PIEL

liberons littoral 05 02 11 013Samedi matin, une trentaine de citoyens se retrouvaient sur le parking de l’Ilette pour rejoindre le chemin de la Mosquée.
Nous avions prévu des tracts (voir le tract) et des banderoles revendicatives. Après quelques minutes de présence, les joggers et autres cyclistes commençaient à s’arrêter, discussions et approbations.
Bizarrement, le panneau sens interdit a disparu et le chemin a retrouvé son nom, exit l’impasse.liberons littoral 05 02 11 018

liberons littoral 05 02 11 017

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Nous nous promenons jusqu’à son extrémité pour constater de nouveau l’abominable grillage, les caméras espionnes ainsi que la nombreuse présence canine.
Au bout, toujours ce portail de bois fermé donnant sur le littoral inaccessible (villa Pellerin).liberons littoral 05 02 11 020

 

 

 

 

Après cette première visite, nous nous arrêtons à proximité de Bacon pour décorer le fameux panneau « à vendre » qui lui aussi révolte les nombreuses personnes qui se promènent, courent, pédalent tout autour du cap.
liberons littoral 05 02 11 037

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A quelques mètres de là, la villa Dubonnet qui, depuis des années, occupe un espace important précédé par cet horrible grillage, découpé, enfoncé par des gens « indignés ».
Recouvert de son drap, le panneau prend une autre dimension et attire vers le bord des adeptes du canot des mers (applaudissements).

Pour finir nous prenons deux engagements que vont porter Cécile Dumas et Daniel Alati, et Suzanne Hugon et Jean Quétier à l’occasion des élections cantonales :
1)- Intervenir auprès de la commune d’Antibes pour qu’elle fasse jouer son droit de préemption sur la vente de ce bout de littoral (prix de vente 50 000 €).
2°)- Inciter à une participation massive à l’enquête publique pour un accès public au chemin de la Mosquée ainsi qu’au littoral de l’anse de l’argent-faux. liberons littoral 05 02 11 042

Publié dans Antibes-CASA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article