Lycée de Drap : un recteur à géométrie variable

Publié le par Gérard PIEL

En plein été, le recteur de l’académie de Nice s’est senti obligé de produire un communiqué concernant le lycée de Drap (voir le communiqué).

Après la réaction salutaire de la population des vallées du Paillon et des élus, aux lettres du préfet de région et du recteur qui annonçaient le veto du gouvernement à la construction du lycée, ce communiqué marque un premier recul.

Alors qu’il y a une semaine il pointait 1 000 places disponibles en lycée sur l’aire niçoise, il affirme aujourd’hui qu’il n’a pas les documents qui lui permettraient d’appréhender le nombre d’élèves !
Un recteur qui ne connaît pas le chiffre, là est-il plausible ?

Que messieurs Estrosi – Ciotti et Guibal s’empêtrent dans leurs contradictions : politique d’austérité à Paris et défense du lycée de Drap, c’est leur problème ; que le ministre Chatel et le recteur d’académie se tortillent pour expliquer l’inexplicable, c’est leur problème ; mais l’avenir du lycée, des enfants de l’est de Nice et des Paillons, ne doit pas être livré aux états d’âme de quelques personnes.
Que je sache, la construction du lycée montagne à Valdeblore n’a pas posé de problème, ni au recteur ni à Estrosi !

La communauté scolaire n’acceptera pas un lycée au rabais.
Les travaux continuent dans le cadre du projet qui a été accepté par toutes les parties il y a plusieurs années y compris jusqu’aux options qui seront proposées aux lycéens.
Que chacun respecte ses engagements !

Publié dans Conseil régional PACA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article