Negavesque

Publié le par Gérard PIEL

Les antibois de cette époque pouvaient non seulement se révolter mais aussi faire entendre leur colère de façon pas très catholique.

En 1243, Pontius le 39e évêque d’Antibes était nommé. Celui-ci continuant d’abuser du pouvoir absolu que l’église lui octroyait, imposait, rançonnait les habitants de la commune. En échange, ceux-ci ne bénéficiaient plus de la protection de l’évêque, la ville était à l’abandon.
La colère de nos ancêtres fut terrible puisqu’ils noyèrent Pontius en le jetant du haut du « barri » dans mare nostrum.
Lire la suite...

Publié dans Cahiers d'Antibes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

roger darcel 01/11/2009 11:16


  L'esprit de révolte subsiste,en matière de nounat (aujourd'hui appelé poutine), puisque maintenant les édiles européens prentendent chaque année en interdire la pêche, comme jadis le Conseil
d"Antibes tenta de le faire en 1556.
Autre spécialité antiboise (perdue hélas) , le Garum, sorte de sauce de poissons fermentés aux herbes, que l'on retrouve dans toutes les recettes d'Appicius. Ce garum fit fortune puisqu'en en a
retrouvé une amphore dans la Tamise (seuls les anglais en fabriquent encore !!!!).
   ....l'histoire est riche d'exemples à suivre...
Roger