Nice, après la haine les charognards

Publié le par Gérard PIEL

 

L’utilisation du bijoutier meurtrier bat son plein. Les charognards de la politique ont sauté sur l’occasion profitant des médias, utilisant la bestialité et la haine. Ils étaient là sans vergogne au milieu de quelques centaines de personnes de la pire France hurlant avec les loups, criant avec les hyènes. Estrosi et Ciotti ceints de l’écharpe tricolore bafouée une nouvelle fois par ces tristes sires mais aussi Peyrat et ses acolytes du Fn. Fillon en rêve, un fait-divers l’a réalisé !

 

Quand ceux qui devraient appeler à garder raison, à respecter les lois, la justice, la République en viennent à participer à ce genre de manifestation attisant la haine, justifiant un meurtre et la mitraille, nous devons nous poser la question : est-ce que ces individus sont encore respectables ?

Franchement je dis non !

 

Dans leur course à l’ignoble, ils se surpassent chaque fois un peu plus.

 

Pourtant, Estrosi et Ciotti sont les « patrons » de ce département, de la métropole, de Nice… Eux ne sont jamais responsables. Qu’ils soient au pouvoir comme ces dix dernières années où la justice et la police ont été dégradées et affaiblies par le pouvoir de droite  ou qu’ils soient dans l’opposition d’extrême-droite comme aujourd’hui, utilisant les mêmes méthodes dégueulasses que les Le Pen.

 

Estrosi, maire de Nice – président de la Métropole, qui possède le plus grand réseau de caméras de vidéo-surveillance et le plus onéreux aussi. Et bien quand on a besoin de visionner un film en l’occurrence celui du meurtre, de la fusillade qui je le rappelle a eu lieu en pleine rue, la caméra en question « est tournée du mauvais côté ». Ça ne vous étonne pas cela ? Doit-on croire Estrosi et ses sbires sur paroles ? 

 

On peut s’attendre au pire dans les prochaines campagnes électorales, ils sont prêts à tout pour récupérer le pouvoir et garder leur poste. Ils vont tout utiliser, faits divers, catastrophes, petites phrases, provocation, etc.

 

Mais vous ne les entendrez pas sur le chômage record dans les Alpes-Maritimes sur tous les maires UMP hors-la-loi SRU, sur la thrombose routière et ferroviaire, sur le surcoût de la vie sur la Côte d’azur.

 

Surtout ne baissons pas les bras ni la tête face à ces individus il faut faire front.

 

 

Commenter cet article