Nice-Matin, France 3 et le Front de Gauche

Publié le par Gérard PIEL

Après le silence sur le meeting du 3 février à Nice (500 personnes), après le silence sur la fête du Patriote (400 personnes), après le silence sur le Train de l’avenir qui a relié Nice à Annot, après le silence sur le Comité de soutien (600 personnes), Nice-Matin continue d’ignorer les initiatives de campagne du Front de gauche.

Pourtant les journalistes font leur travail mais la censure du quotidien propriété de la famille Hersant est totale. Il faut dire qu’en plus d’être proches de l’UMP, ils sont redevables aux princes consorts du département pour leurs pages de publicité. Estrosi et Ciotti financent ainsi le quotidien !
Espérons que la période légale de la campagne électorale permettra un peu plus de diversité !

Même partialité du côté de France 3 Côte d’azur, chaîne du service public audiovisuel.
Les sept débats de « la voix est libre » le samedi matin sont squattés par l’UMP, le FN, le PS et Europe-Ecologie. J’ai participé une fois pour le Front de Gauche.
Les deux débats du dimanche soir, 14 et 21 février : toujours la bande des 4 !
La censure est totale y compris dans les journaux télévisés du midi et du soir avec des reportages sur les compétences de la Région (Transports, Education) où là aussi UMP, PS, FN et Europe-Ecologie sont invités à parler.
Le service public de l’audiovisuel ne peut être partisan. Il appartient à tous les citoyens et doit respecter une certaine égalité de traitement pour les dix listes.

J’ai donc saisi le CSA au nom du Front de Gauche (Voir le courrier).
Nous nous réservons le droit d’intervenir de façon plus militante si l’équité n’est pas respectée.

Publié dans Elections

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

secteurPublic 24/02/2010 01:07


Et ca continue sur le monde
http://www.lemonde.fr/elections-regionales/article_interactif/2010/02/23/les-principaux-candidats-en-lice_1310063_1293905_4.html

c'est une honte, qu'en terme de liste dites "importantes", on relegue le front de gauche derriere l'UMP et le PS passe encore.

Mais derriere Europe Ecologie, alors que ceux ci ont beaucoup moins d'élus sortant c autre chose.
Derriere le FN qui n'a obtenu qu'un seul élu, tout comme le front de gauche aux dernieres elections europeennes, c rageant. (d'autant que pour obtenir cette élue, il aura la encore, fallu faire
face à un sacré black out)

Mais se retrouver derriere le modem, alors que de toute évidence, nous serons devant, cela témoigne d'une censure particulierement hallucinante.

Bon courage, et de grace, ne tardez pas à vous faire entendre par les moyens qui conviendront, cela devient inssupportable !


Gary 23/02/2010 19:42


Tout ceci n'est qu'une fâcheuse coîncidence...

De Nice-Matin, en passant par FR3, il semble que le rédacteur en chef soit le même, cela n'aura échappé à personne,  n'autorise  pas pour autant ces entités à pratiquer la censure et le
black-out à l'égard du FRONT DE GAUCHE. C'est un scandale!
Je ferais observer que les mêmes donneurs d'ordres, ceux qui manipulent un lexique indigne et déplacé se voulant finaud, en traitant nos élus de "bolcheviques", "staliniens" ou "aparatchiks",
feraient bien de balayer devant leur portes!
Est-ce que nous les questionnons sur ce que faisait les membres de leur famille durant la seconde guerre mondiale, ou sur ce que font leurs élus entre Nice et Monaco?

Comme les murs de Nice-Matin sont à vendre par les héritiers du Groupe Hersant pour rembourser une vilaine dette (150 millions), peut-être que notre ministre-député-Maire s'en portera
acquéreur...


Gérard PIEL 24/02/2010 09:47


Effectivement, les medias ont choisi d’ignorer le Front de Gauche mais notre campagne de terrain démontre bien qu’ils ne peuvent pas tout.
Les rencontres, les réunions, les porte-à-porte nous permettent d’engranger chaque jour un peu plus de promesses de vote…Alors, continuons !