Pertuis, l’exemple

Publié le par Gérard PIEL

P1270748Nous n’étions pas nombreux hier matin à Pertuis pour informer les journalistes sur les risques de suppression du fret ferroviaire dans notre région.
L’ami Gilbert Soulet avait vu juste en nous invitant précisément mardi 10 août car ce jour-là le charroie des camions battait son plein. SNCF et RFF ou vice et versa, stockent en gare de Pertuis des tonnes de ballast et de traverses pour la régénération de la ligne des Alpes. Devant nous, les camions déchargent le ballast d’origine de la Lozère !! Quid du transport ferroviaire !!
Alors oui, le fret SNCF est menacé, pas seulement dans notre région d’ailleurs, mais dans tout le pays.
En PACA certains départements sont déjà rayés de la carte : 04 et 05 et bientôt le 06. Le centre de tri de Miramas est menacé de fermeture avec la suppression des wagons isolés.
Quelle aberration sociale, économique et écologique dans le comportement de la SNCF pourtant société nationale dépendant à 100% de l’état.
Quid du grenelle de l’environnement et de ses belles promesses !!
Comment messieurs Pepy et Borloo peuvent-ils justifier la multiplication des poids lourds sur nos roues et autoroutes se substituant au fret ferroviaire ?

L’exemple de Pertuis est révélateur de l’absence de toute référence à l’intérêt public par des établissements publics, RFF et SNCF, qui sont pourtant le bien commun de tous les citoyens.
C’est pour toutes ces raisons que nous, élus, associatifs, syndicalistes, citoyens, nous allons populariser la pétition pour la sauvegarde et la modernisation du fret ferroviaire dans notre pays, il en va du progrès social, de la modernité économique et de la priorité écologique.

P1270728

Publié dans Transports

Commenter cet article