Quand le docteur Leonetti oublie l’éthique

Publié le par Gérard PIEL

 

C’est un concept qu’il utilise quotidiennement, de la fin de vie au rythme scolaire, de l’euthanasie à la loi sur les embryons, Jean Leonetti est souvent adepte de l’éthique. La morale c’est son credo. Et pourtant, ne voilà-t-il pas que lui aussi dérape comme un vulgaire Estrosi ou un quelconque Ciotti. Il appelle à la délation.

 

Il demande aux Antibois de surveiller, d’épier et dès la première alerte, dès les premiers Roms en vue, vite ils doivent dénoncer non pas à la kommandantur mais à la police ! Et il en rajoute même, traitant de délinquants ces hommes, ces femmes et ces enfants « qui nous envahissent ». Ils sont une soixantaine !?!

 

Pauvre Leonetti, à courir derrière le FN il va épuiser tous les lieux communs. Il va enfoncer des portes ouvertes et asséner des contre-vérités.

 

Jean Leonetti a été ministre des Affaires européennes. Il connaît bien la réalité. Pendant dix ans, il a été député avec Chirac puis Sarkozy et vice-président de l’Assemblée nationale…

 

Soit il a vraiment mais vraiment bien changé soit il prend les Antibois pour des imbéciles.

 

Lire le communiqué que  j’ai adressé à la presse samedi

Publié dans Antibes-CASA

Commenter cet article