Résistance… Répression, réquisition

Publié le par Gérard PIEL

Résistance, ce mot scandé par des milliers de manifestants sonne avec justesse face à ce pouvoir qui se veut absolu.

Le sinistre Hortefeux qui, il faut toujours le rappeler a été condamné pour racisme, a de nouveau paradé dans les médias. Il est venu menacer : « le gouvernement n’accepte pas le blocage des raffineries et des dépôts, je vais envoyer les forces de l’ordre. » Sa rhétorique simpliste digne d’un Marcellin ou d’un Pasqua, est préparée à l’Elysée par Sarkozy et son cabinet. Hier soir, nous avons eu un numéro de ventriloque.

Jusqu’à quand, les policiers, les CRS vont-ils accepter d’être les gardes-chiourmes  du peuple ? Jusqu’à quand vont-ils continuer de tirer sur leurs enfants, de les blesser grièvement en obéissant aux ordres d’un gouvernement corrompu ?

15 ans, le bel âge pour aller en prison mais pas pour manifester !
Ce mépris de la jeunesse est une marque de fabrique de l’UMP. Il suffit de lire les projets d’un Ciotti ou les déclarations d’un Luca pour comprendre qu’ils confondent jeunesse et danger.

La césure n’a jamais été aussi profonde entre la camarilla de Sarkozy et le peuple. Comme à chaque fois où le rapport de force n’est pas favorable, la grande bourgeoisie, le patronat, la droite utilisent les seuls armes qu’ils maîtrisent : la répression, la réquisition des travailleurs, la violence.

Une nouvelle fois, la réponse des salariés, des jeunes, des chômeurs, des retraités et les autres sera massive. Vous pouvez y participer demain, mardi 19 à 13 h devant le CADAM et à 13h sur le parking de Cap 3000, les deux manifestations convergeront au pont Napoléon III.

Départ collectif en bus organisé par l’UL CGT Antibes à 12h devant l’union locale, avenue Reibaud tel :04.97.21.27.50

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article