Sarkosy et Pepy se moquent des usagers

Publié le par Gérard PIEL

Depuis neuf jours la grève à la SNCF reste massive, près de 50% alors que seuls deux syndicats, CGT et Sud, ont appelé au mouvement.
Plutôt que de négocier, Guillaume Pepy « le patron » de la société nationale préfère laisser durer la grève. Il joue le pourrissement obéissant comme un petit toutou à son patron Sarkozy.

Mais au lieu de se déliter la grève se renforce, ce qui permet à la direction de la SNCF de donner toute sa mesure dans l’absurde, par exemple en affrétant un bus Nice Paris ! En bidouillant les chiffres des grévistes ou bien en découpant des dessertes, ce qui ne respecte pas les plans de transports !

Jusqu’à quand messieurs Sarkozy et Pepy vont-ils mépriser usagers et cheminots ?

Publié dans Transports

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

David 15/04/2010 19:25



Cher Gerard,


je connais malheureusement cette phrase ridicule qui n'aurait JAMAIS du etre prononcée par une personne au moment ou elle a un role aussi important. Et son auteur est loin d'etre une
reference a mes yeux.


Par contre je trouve tout aussi ridicule les blocage des syndicats que l'attitude rigide de la direction nationale de la SNCF. Travaillant moi meme dans le groupe SNCF je connais
malheureusement les principes et actions des syndicalistes radicaux dans la region PACA (et je n'en suis pas du tout fier)



David 15/04/2010 18:40



L'article devrait plutôt s'appeler : Piel, Sud rail et la CGT se fouettent de la gueule des français!


Sarkozy, Pepy : les vilains petits canards etc....   votre discours habituel depuis longtemps! OK on a compris votre
message. Et encore… Et vous aller me dire que l'attitude des 2 syndicats arriérés qui paralyse depuis plusieurs jours le trafic ferroviaire, est valorisante et normale.


Pénaliser des français qui veulent aller travailler le matin, c'est normal d'après vous ? Pénaliser des gens qui prennent le train pour
raison professionnelle,  c’est toujours normal apparemment. Mettre a l’agonie des sociétés qui travaillent a 100% avec le fret ferroviaire malgré les
effets néfastes de la crise ces 18 derniers mois,  c’est encore normal d’après vous.  Et je ne parle même
pas des gens qui ont  cotisés durant de nombreux mois pour pouvoir se payer des congés  et qui se
retrouvent bloqués, sans pouvoir voyager avec des billets non remboursables


Maintenant que depuis quelques heures ou le trafic aérien est amoindri car plus d’une vingtaine d’aéroports français (et de très nombreux
autres aéroports européens) ferment les uns après les autres suite a l’éruption volcanique en Islande, et que les syndicats arriérés bloquent le trafic ferroviaire, il va nous rester quoi. Les
voitures, camions et bus pour une population normale et les carrioles tirées par les cheveux pour des personnes et des syndicats arriérés ? 


Donc continuez à défendre une société publique de transport ferroviaire qui a perdu un peu moins d’1 milliard d’euros en 2009, qui a perdu
d’autres milliards d’euros depuis 30 ans. Surtout ne changez rien.  La gestion et l’exploitation sont mauvaises mais surtout avec monsieur Piel il ne
faut RIEN changer voir même revenir en arrière.


Et avec tout ça il faut croire que le coup de baguette magique du front de gauche fera évoluer la société, la région et le
pays !!!


 



Gérard PIEL 15/04/2010 19:04



Cher David,

Avant de vous répondre plus longuement avec un communiqué du Front de Gauche au Conseil régional PACA (parution demain), je vous rappelle simplement cette belle déclaration pleine de morgue du
petit président : « les Français ne se rendront même plus compte des grèves, elles seront inefficaces ! » C’est Sarkozy qui le dit.
Non, cher David, le droit de grève ne se négocie pas surtout face à une direction autiste.