Sophia Antipolis, la casse continue

Publié le par Gérard PIEL

60 emplois sacrifiés sur l’autel du profit et de l’ultralibéralisme.

Une nouvelle fois, Christian Estrosi bien que prévenu, se désintéresse de Sophia Antipolis et de l’entreprise Wipro-NewLogic.

60 ingénieurs et salariés dont le pdg pour la France, Christophe Martinoli, déclarait le 18 mai 2009 que l’entreprise indienne allait se développer en France.

Voila comment une entreprise prometteuse créée en 1999 sous le nom de NewLogic France rachetée en 2006 par Wipro ferme en 2009 sans que les décideurs locaux (SYMISA, CASA, Conseil général) ou nationaux (le ministre de l’Industrie) ne lèvent le petit doigt.

Au fait, il n’y a toujours pas de date annoncée pour la réunion du SYMISA ?!

Publié dans Antibes-CASA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article