Contrat de plan, le compte n’y est pas !

Publié le par Gérard PIEL

Contrat de plan, le compte n’y est pas !

Vous pourrez le constater en prenant connaissance du mandat que le gouvernement a donné au préfet de région que je publie en pièce jointe, le Contrat de plan Etat-Région qui a déjà perdu un an par la faute de l’inertie du pouvoir n’est pas au niveau des besoins de nos territoires et ne répond pas à la crise économique, sociale et écologique de notre région Provence Alpes Côte d’Azur.

Il fait fi de la démocratie qui devrait être le socle sur lequel se construit ce contrat à travers des rencontres avec les citoyens, les associations, les syndicats, les chambres consulaires et l’ensemble des élus locaux de notre région ce qui ne se fera pas puisque, maintenant, il faut répondre dans l’urgence au diktat du gouvernement.

C’est la raison pour laquelle je rends public ce document afin que les habitants de Provence Alpes Côte d’Azur soient au moins informés.

Sur le fond du mandat en prenant un seul sujet, les transports ferroviaires, vous constaterez le peu de latitude qui est laissée au Conseil régional :

- Conformément à la préconisation de la Commission Mobilité 21 de donner la priorité aux trains du quotidien et au réseau existant, l’Etat ne participera pas financièrement, en études ou en travaux, aux projets de gare nouvelle sur LGV, pas plus qu’aux projets de réouverture de lignes fermées aux circulations voyageurs.

- De la même façon, et comme le prévoit déjà la circulaire du 25 septembre 2013, les propositions qui s’écarteraient de travaux d’infrastructures ferroviaires (par exemple le développement de modes doux, le traitement de points noirs bruit, le financement de matériel roulant, les projets de billettique…), indépendamment de leur légitimité par ailleurs, n’ont pas vocation à être financées sur le volet ferroviaire des CPER.

- Pour les lignes ferroviaires les moins circulées, en particulier pour celles d’intérêt régional, un financement majoritaire des collectivités devra être recherché.

Vous le constatez, il va falloir une vraie mobilisation citoyenne pour que ce contrat prenne en compte les besoins de notre région.

Publié dans Conseil régional PACA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article