Lundi 29 juin, C.A. du SYMISA sans quorum

Publié le par Gérard PIEL

Une nouvelle fois, une majorité d’élus siégeant au conseil d’administration du SYMISA n’ont pas jugé utile d’y participer.
Pourtant l’ordre du jour était conséquent et nous étions prévenus bien en amont.
Pourtant le site de Sophia Antipolis est en danger : Hewlett packard licencie massivement et va peut-être fermer son site.
Pourtant la presse s’est fait l’écho de la décision de Schneider de quitter Sophia Antipolis pour rejoindre Carros et l’Opération d’Intérêt National de la vallée du Var laissant une friche industrielle sur le plateau et obérant les finances publiques de la Communauté d’Agglomération de Sophia Antipolis.

Voila comment les belles paroles sur la complémentarité entre le parc de Sophia Antipolis et l’OIN volent en éclats. Nous sommes bien dans la concurrence, la compétitivité et la surenchère.

Il n’est pas anodin que ce soit sur le site de Carros que Schneider va s’installer. La façon dont le maire de Carros a cassé la Communauté des Côteaux d’azur en rejoignant la Communauté urbaine  de messieurs Estrosi et Ciotti démontre, s’il en était besoin, que ce ralliement est aussi politique, en voici une première application.

L’absence de nombreux élus du SYMISA démontre que ce genre de manigance ne les choque pas.

Publié dans Conseil régional PACA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article