Retour sur la séance plénière du Conseil régional et sur deux rapports

Publié le par Gérard PIEL

Quand on constate que l’écologie et l’intérêt général ne sont pas solubles dans le capitalisme même vert !

La groupe Front de Gauche a été le seul à s’opposer à deux délibérations : la première porte sur la création d’un pôle de compétitivité eau avec Véolia et la Lyonnaise, la seconde concerne la mise en place de certificats d’économie d’énergie.
Bien que n’étant pas directement liés, ces deux rapports ouvrent la possibilité de soumettre encore plus aux marchés, l’eau et l’énergie.
Le groupe Front de Gauche a affirmé que l’écologie et la défense de l’intérêt général par le maintien et le développement de services publics innovants ne peuvent être solubles dans le capitalisme.

Les certificats d’énergie ne sont que l’instauration d’un « copié-collé » des droits à polluer puisque la Région pourra dorénavant vendre ses « bons points » énergétiques à des opérateurs (Total – GDF – Suez…) qui  refusent de participer à l’effort collectif.

La constitution d’un pôle de compétitivité eau où siégeront les majors de l’eau ne peut recevoir notre assentiment au moment où le Conseil régional Provence Alpes Côte d’Azur s’engage pour favoriser le retour en régie de la distribution de l’eau et de l’assainissement. A quelques mois du Forum Mondial de l’Eau notre collectivité va siéger aux côtés des multinationales en leur apportant finances et respectabilité !

Ce n’est pas le bon message pour celles et ceux qui luttent pour sortir ce bien commun des logiques de profits.

Le Front de Gauche refuse de composer sur ces deux questions essentielles et regrette que ses partenaires de la majorité encouragent de telles démarches.

Pôle de compétitivité : voir l’intervention de Martine Carriol
Certificats d’énergie : voir mon intervention.

Publié dans Conseil régional PACA

Commenter cet article