Antibes en échec

Publié le par Gérard PIEL

Eric Pauget, adjoint délégué au sport, a eu du mal à cacher sa déception quand le jury de « la ville la plus sportive de France » a rendu son verdict : non, ce n’est pas Antibes !
Avec Cécile Dumas et Denis La Spesa, nous avions dit notre étonnement de la participation de la commune à ce concours. Nous avions souligné les grandes lacunes sportives de la commune.
Et bien ce n’est pas fini. La disparition du club d’échec est annoncée.

Ce club existe depuis 1957. Il a participé plusieurs années au "top 16 national" mais aussi, il a fait connaître ce sport dans les écoles car c’est un sport, des centaines de jeunes ont été formés. Et bien tout cela est menacé par le refus de la majorité municipale d’ajouter 10 000 € de subvention supplémentaire. 10 000 € alors que des centaines de milliers d’euros vont être engloutis dans « Musiques au cœur ».

Combien a coûté l’opération ratée « Antibes, ville la plus sportive de France » ?

Alors, après l’absence de salle de basket pendant 2 à 3 ans, une piste d’athlétisme déjà dégradée, un stade du Fort carré éclairé par intermittence, un stade des Semboules délaissé, une piscine aux bassins réservés, les installations de l’ASOA en danger, des pistes cyclables fantômes…La Tour Sarrazine qui va disparaître ?!

Publié dans Antibes-CASA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article